"Desde que los generales ya no mueren a caballo, los pintores no están obligados a morir en su caballete". Marcel Duchamp.

19/9/10

Contemplación

Hay días que no quiero ver las libretas, ni dibujar, ni pintar...
Hermana, aunque estemos en distintos paisajes, el sol y la luna siguen siendo los mismos. En maya se dice: láak’

2 comentarios:

iraida dijo...

Te quiero Kiik, despierta o en sueños... siempre.

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS dijo...

J'aime beaucoup cette réflexion sur l'universalité du soleil ou de la lune. Ces deux astres, si importants dans notre vie ont échappé à la cupidité de l'homme et réussi à rester libres. Il est fondamental dans tes rêves de savoir que le soleil voit tous les pays du monde et qu'il est forcément un symbole universel.
Important qu'une artiste le sache aussi.

Roger